top of page

Gestion de l’eau & participation citoyenne : exemples et recommandations

La gestion de l’eau est un enjeu majeur de notre siècle, qui tend malheureusement à devenir de plus en plus central. Dans ce contexte, les collectivités territoriales se trouvent au cœur des dispositifs de planification et de mise en œuvre de politiques publiques visant une gestion durable de l'eau. Pour autant, rares sont les dispositifs de concertation organisés sur le sujet. 


Ainsi, dans une note d’éclairage publiée en 2022, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) indique “qu’il est nécessaire, et qu’il est temps, que l’eau puisse faire l’objet d’un large débat de société en mesure de poser les enjeux de demain et d’associer le public à la formulation des solutions à mettre en place dès à présent ”.


Alors comment allier eau et participation citoyenne ? On vous en dit plus dans cet article. 


Exemples de concertations sur la gestion de l’eau 


La gestion de l’eau est un domaine très codifié, dans lequel il peut être difficile de distinguer quelles compétences sont reliées à quelles organisations. Pour autant, certaines collectivités et institutions ont su vulgariser le sujet pour permettre aux citoyens de s’y intéresser et d’y contribuer. De l’information à la co-construction, on vous présente ici des exemples de concertations menées sur la gestion de l’eau. 


Créer un espace de discussion et d’échanges dans la métropole lyonnaise


Le 1er janvier 2023, la gestion de l’eau potable devient publique sur la Métropole de Lyon. Fidèle à ses valeurs participatives, la collectivité décide d’inclure les citoyens dans sa gestion, grâce à la création d’une Assemblée des usagers de l’eau qui pourra : 


  • débattre sur les enjeux stratégiques liés à la gestion de l’eau 


  • interpeller les élus et les services de la Métropole sur les sujets de son choix 


  • sensibiliser le grand public

Pour créer cette Assemblée, la métropole a partagé un formulaire de candidature sur sa plateforme numérique. 

Assemblées des usagers de l'eau dans la Métropole de Lyon

Assemblée des usagers de l'eau menées par la Métropole de Lyon

Une fois l’Assemblée créée, et les différents cycles de travail identifiés, la collectivité propose à l’ensemble des habitants de participer aux discussions en s’inscrivant aux séances via la plateforme. 


Assemblée des usagers de l'eau menées par la Métropole de Lyon

Cette plateforme permet également de partager les ressources et comptes-rendus des discussions menées au sein de l’Assemblée. 


Assemblée des usagers de l'eau menées par la Métropole de Lyon

Pour en savoir plus sur la démarche de Grand Lyon, rendez-vous sur leur plateforme.


Soumettre un projet à l’avis des citoyens, avec la CNDP


En 2023, le Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) souhaite installer une technique de traitement de l’eau potable par filtration membranaire, pour la production d’eau potable dans la région. Missionnée, la CNDP organise un débat public, hors ligne et en ligne, afin de recueillir les avis des habitants sur le futur projet :


  • des temps physiques (ateliers, stands, agoras ou encore rencontres de proximité) pour informer le public sur le projet et échanger en direct avec les parties prenantes 


  • un questionnaire en ligne pour sensibiliser sur la question de l’eau potable et recueillir les habitudes et attentes des habitants 


  • un module de dépôt d’avis pour retranscrire les avis et commentaires partagés pendant le débat 


  • un module de questions-réponses pour répondre aux préoccupation et interrogations des participants sur le projet


La plateforme de la CNDP sur laquelle sont menées sur les débats sur l'eau

La plateforme de la CNDP sur laquelle sont menées sur les débats sur l'eau

Au total, 48 événements ont été organisés, plus de 3100 réponses au questionnaire et 150 avis et questions ont été déposés en ligne, et ont permis d’alimenter le compte-rendu du débat et d’adapter le projet. 



Recueillir les bonnes pratiques de gestion de l’eau, en région Occitanie 


Début 2023, la région Occitanie se lance dans la mise à jour de son Plan eau, datant de 2018. Pour ce faire, elle souhaite consulter l’ensemble des acteurs de l’eau et du monde économique, chercheurs et entreprises expertes présentes en Occitanie, mais également les citoyens. 


  • informer sur l’eau et ses enjeux sur le territoire : 

  • sur la plateforme, la région met ainsi à disposition de nombreuses ressources sur la gestion de l’eau, mais également un quiz informatif et interactif 

  • en physique, de nombreux événements sont organisés dans la région pour sensibiliser et débattre sur la gestion de l’eau


La Région Occitanie sensibilise aux enjeux liés à la gestion de l'eau sur sa plateforme participative

  • recueillir les bonnes pratiques sur le thème de l’eau : 

  • sur la plateforme, une consultation permet au public de partager et réagir sur des actions sur les économies d’eau, la réutilisation de l’eau et son lien avec le patrimoine

  • en physique, un Sommet régional de l’eau est organisé avec l’ensemble des parties prenantes, afin d’imaginer des solutions à mettre en oeuvre


La Région Occitanie sensibilise aux enjeux liés à la gestion de l'eau sur sa plateforme participative

Au total, plus de 1100 contributions, 900 participants, et près de 2250 votes et réactions en ligne ont permis de co-construire le nouveau Plan eau, adopté en juin 2023. 


Parmi les idées partagées par les citoyens et retenues par la Région : l’organisation d’un budget participatif consacré à la thématique de l’eau qui devrait arriver dans les prochains mois !



Nos recommandations pour vos concertations sur l’eau


Si vous souhaitez organiser une concertation sur la question de l’eau, nous vous recommandons de mettre en avant les éléments suivants : 


Inclusion :


  • Grâce à une concertation mêlant présentiel et numérique : le sujet de l’eau concerne l’ensemble des citoyens. Il sera donc nécessaire de leur offrir les mêmes possibilités de participation. Pour cela, misez sur une démarche hybride, en proposant une plateforme numérique, appuyée par des ateliers ou autres temps physiques. 

Le saviez-vous ? Cap Collectif propose un partenariat exclusif avec La Poste permettant de communiquer sur vos démarches à domicile ou dans les bureaux de poste, et toucher ainsi un grand nombre de citoyens. 


Pour en savoir plus, consultez notre étude de cas sur la concertation sur les mobilités durables menées par le CESE.


  • En associant les parties prenantes et le public sur un même espace : la gestion de l’eau mêle des intérêts privés et publics. Afin de ne pas voir votre concertation accusée de manque de transparence et de lobbying, nous vous recommandons de partager les comptes-rendus des rendez-vous menés avec les parties prenantes, et d’intégrer leurs avis dans le même espace que les contributions citoyennes.


Pédagogie :


  • Sur le sujet en lui-même : s’agit-il de l’eau potable, des eaux usées, des eaux pluviales, ou encore des milieux aquatiques ou risques d’inondation ? L’”eau” est un sujet vaste mais pourtant peu appréhendé, il sera donc nécessaire de préciser les implications de la concertation par des ressources ou des modules d’information (quiz, questions-réponses…). 


  • Sur les compétences et les possibilités d’actions dont vous, en tant qu’organisateur de la concertation, possédez sur le sujet : comme dans toute concertation, il est important de ne pas survendre aux participants les impacts de votre démarche, mais d’être transparents sur ce que la concertation pourra concrètement apporter. 


Pour aller plus loin : Découvrez la note d'éclairage de la CNDP " La participation sur l'eau : bilan de 25 ans de débats public et concertations "


Si elles sont rares, les concertations sur la gestion de l’eau sont donc possibles. Elles nécessitent toutefois une bonne dose de pédagogie pour permettre à toutes et tous d’y contribuer. 




Commentaires


bottom of page